Les mains sont patientes,
elles prennent le temps d'écouter, répétant inlassablement les mots qui apaisent et les phrases qui touchent.
Et comme les vagues font reculer les digues, les mains écartent doucement les barrières
et des années de remparts construits et inachevés.
Les mains sont comme un pont qui relie deux îles: corps et esprit dans un océan d'émotions.















Quand mes mains rencontrent la matière,
elles découvrent une forme,
trouvent leur propre langage,
deviennent émotion,
touchent et mettent les âmes en vibration....







                              




La main va à la rencontre de la sensation et prend un contact direct avec les êtres, les éléments et les objets ;
La main se heurte à la résistance du monde réel.
Toucher quelque chose est la meilleure façon d'être sûr de son existence.
La vue découvre l'objet mais elle l'effleure ; la main le saisit et fournit l'évidence ;
prendre est déjà comprendre. (Henri Focillon)









La main sensitive est un organe d'investigation de la réalité incomparable et irremplaçable. L'information tactile donne à la préhension sa précision et inversement la palpation renforce la sensibilité. la main glisse, frôle, caresse, soufflette, effleure, touche tâte, presse, comprime, pousse, manipule, soupèse, compte... (Henri Focillon)









                                          Eloge de la main (suite)......
 



Créer un site
Créer un site